Archives du mot-clé Idéologie

Ce que nous apprend la polémique sur Assassin’s Creed Unity

Ce n’est pas mon habitude de réagir à l’actualité sur ce blog qui traite plus de questions de fond, mais les critiques de membres du Parti de Gauche envers Assassin’s Creed Unity me semblent soulever des questions intéressantes.

Deux problèmes dans la critique formulée par le Parti de Gauche

Pour évacuer rapidement deux faiblesses dans la critique faites par les responsables du Parti de Gauche :

1. Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière commettent une première erreur de communication car d’après ce qu’en rapporte la presse, leur critique d’Assassin’s Creed Unity se base sur une bande annonce du jeu publiée en juillet à l’occasion de la Comic Con, réalisée par Rob Zombie1.

Le trailer est effectivement dégueulasse, à la fois sur la forme et sur le fond. Sur la forme, c’est dans un style comic animé extrêmement gore, assez logique vu que Rob Zombie est réalisateur de films gore et que le trailer a été réalisé pour la Comic Con. On aime ou on n’aime pas, dans tous les cas c’est un choix artistique sur lequel il n’y a pas grand-chose à dire. Par contre sur le fond, je ne peux là qu’être d’accord avec Alexis Corbière lorsqu’il écrit sur son blog :

« Le Peuple de Paris est présenté pour une cohorte brutale et sanguinaire, c’est lui qui produit la violence, toujours lui qui de façon aveugle fait couler le sang, notamment du bon roi débonnaire. Comme de coutume, la caricature le plus bestiale concerne Maximilien Robespierre qui est présenté comme ‘bien plus dangereux que n’importe quel roi’, ‘des familles entières furent détruite à cause de Robespierre’, cette vidéo va même jusqu’à affirmer qu’avec lui ‘il y eut des centaines de milliers de morts et des rues entières remplies de sang »2.

Lire la suite

  1. Assassin’s Creed Unity – Comic Con Revolution Trailer [Vost FR] []
  2. Les créateurs d’Assassin’s creed unity véhiculent une propagande réactionnaire sur la Révolution Française, Alexis Corbière, 13/11/14. []

Les serious games comme défense du jeu vidéo ? Non merci !

Serious games ?

Les serious games sont des jeux vidéo dont l’objectif est de transmettre une idée aux joueurs. Tous les jeux vidéo font inévitablement passer des idées au joueur, mais la différence est que dans le cas des serious games, le jeu vidéo n’est qu’un moyen d’atteindre un but qui lui est extérieur. En cela, les serious games sont l’équivalent vidéoludique de la publicité ou de la propagande. Un clip publicitaire utilise exactement les mêmes techniques et donc in fine le même média qu’un film, mais pour promouvoir un produit ou une marque. Le jeu vidéo étant également un média, un « serious game » est donc une œuvre de publicité/propagande réalisée à l’aide du média jeu vidéo. On devrait donc à mon sens plutôt parler de jeu vidéo publicitaire, de jeu vidéo de propagande ou de jeu vidéo éducatif (selon que le but soit commercial, idéologique ou éducatif).

Le jeu vidéo a bien sûr d’importantes différences par rapport à d’autres supports de communication comme par exemple une vidéo ou une affiche, ce qui fait qu’il peut être, selon les cas, plus adapté à la transmission de certains messages. Son coté interactif en particulier lui permet de faire comprendre facilement des processus relativement complexes en faisant expérimenter au joueur les conséquences de ses actes, puisque c’est le propre de l’activité ludique de  « faire l’exercice des possibles » (pour reprendre la formule de Jacques Henriot). Pour autant, le jeu vidéo n’est pas forcément adapté à toutes les objectifs de transmission d’information, notamment de par ses fortes contraintes pratiques.

Lire la suite